Événements à venir

Il n'y a pas d'événement à venir pour le moment.

Retourner aux enjeux

Santé mentale des étudiants

La santé mentale en milieu universitaire fait l’objet d’un nombre grandissant d’études, tant au premier cycle qu’aux cycles supérieurs (Aubin, 2014; Bitsika, Sharpley et coll., 2010; Dionne, 2010; FAECUM, 2016; Lessard, 2016; Lisiecki, 2013; OMS, 2010; Stallman, 2010; Stewart-Brown & al, 2000; Vaez et Laflamme, 2008). Un des constats récurrents des enquêtes sur l’état de santé des étudiant(e)s universitaires est la forte prévalence de dépression et de troubles anxieux au sein de cette population.


En fonction de ces préoccupations, l’Association des étudiantes et des étudiant(e)s de Laval inscrits aux études supérieures (AELIÉS) a entrepris en 2016-2017 de rédiger ce mémoire sur la connaissance des ressources en santé mentale offertes à l’Université Laval. L’objectif de ce travail est d’examiner les difficultés psychologiques rencontrées par les étudiant(e)s, mais encore de comprendre le degré de connaissance et d’utilisation de ces ressources. Après analyse des résultats de l’enquête, l’Association énonce des recommandations à l’intention de l’administration universitaire afin d’améliorer les services offerts aux étudiant(e)s de l’Université Laval.

 

Recommandations de l'AELIÉS

En fonction de la recension des écrits et des résultats du sondage, l’AELIÉS propose :

 

1. Que le nombre de professionnel(le)s du Centre d'aide aux étudiants (CAE) et à la Clinique médicale soit bonifié afin de diminuer le temps d’attente.

2. Qu’un suivi plus long soit offert pour certaines problématiques.

3. Qu’une meilleure promotion des activités (ateliers, conférences, kiosques) du Centre d’aide aux étudiants soit faite. Une tournée des pavillons, des salles de classe ou encore des cafétérias soit organisée pour accroitre la visibilité du Centre aide aux étudiants. Une possibilité de la mise en place d’aides en ligne de type coaching virtuel.

4. Que le CAE intègre des thérapies de groupe sur la gestion du stress ou sur la gestion des émotions en forme de suivi (4-5 séances par session) afin d’aider les personnes qui présentent un trouble plus persistant.

5. Que le CAE continue à offrir des ateliers et en crée des nouveaux selon les problématiques spécifiques survenant dans les facultés.

6. Que l’Université Laval adopte des accommodements institutionnels à l’égard des populations plus vulnérables, plus particulièrement les parents-étudiant(e)s et les étudiant(e)s internationaux.

7. Que le CAE crée un service de consultations sans rendez-vous.

8. Que le CAE se créé une page Facebook.

9. Que la direction offre plus de ressources pour la formation des membres d’initiatives telles que le Réseau Réagir.

Documentation

Mémoire sur la connaissance et l'utilisation des ressources en santé mentale offertes à l'Université Laval

Retourner aux enjeux