Publié le 14 décembre 2020

Nostalgie d'une mobilisation étudiante forte

Le contexte de pandémie dans lequel nous vivons depuis quelques mois affecte nos vies au quotidien, et ce dans plusieurs milieux. Sur le campus de l’Université Laval, la vie étudiante n’est plus ce qu’elle était: les couloirs sont pratiquement déserts, certains commerces ont été forcés de fermer leurs portes jusqu’à nouvel ordre en raison du manque de clientèle et l’université a de plus en plus recours à la formation à distance, malgré ses efforts pour garder le campus ouvert à tous et à toutes.

Certains souvenirs nous reviennent à l’esprit et nous rendent nostalgiques. Les rassemblements au Fou Aeliés pour prendre un verre et décompresser de folles journées d’étude. Les retraites de rédaction Et si on rédigeait! en présentiel qui permettaient de trouver une motivation supplémentaire pour avancer sa rédaction. Pour l’exécutif de l’Association des étudiantes et des étudiants de Laval inscrits aux études supérieures (AELIÉS), la mobilisation étudiante est l’élément dont il s’ennuie le plus.

Souvenons-nous des grands moments de l’histoire du mouvement étudiant qui ont été à la source d’importantes mobilisations étudiantes comme la grève du Printemps érable en 2012. Rappelons-nous aussi des grandes réalisations de l’AELIÉS par le passé qui ont suscité un vif intérêt par les étudiant.e.s de l’Université Laval. Pensons à l’implantation après près de dix ans de travail d’un laissez-passer universitaire (LPU) et qui permet désormais de circuler à moindre coût dans la ville et les environs grâce à un solide partenariat entre les deux associations étudiantes (CADEUL et AELIÉS), les réseaux de transport (RTC et STL) et l’Université Laval. Ou encore, à des projets qui sont nés du fruit d’alliance entre l’AELIÉS et d’autres associations étudiantes parascolaires comme la politique de parents-étudiants. Celle-ci est issue d’une étroite collaboration avec l’Association des parents-étudiants de l’Université Laval (APÉTUL) et l’Université Laval qui reconnaît leur statut et leur permet d’avoir des accommodements en lien avec leur cheminement à l’université. Plus récemment, une forte coalition des groupes issus des milieux environnementaux, citoyens, politiques et étudiants se préparent à livrer une bataille contre le Projet Laurentia. Nous aurons besoin de toute la force et l’énergie possible de nos membres afin de faire entendre notre voix.

Dans ce contexte de pandémie, l’AELIÉS a mis en place une nouvelle bourse pour l’achat de matériel informatique pour nos membres. De plus, une campagne visant à promouvoir l’équité, la diversité et l’inclusion est en cours et nous nous portons à la défense des étudiantes et étudiants internationaux au sujet de la nouvelle réforme du Programme d’expérience québécoise. Plus que jamais, et ce même en temps de pandémie, l’AELIÉS est présente sur le terrain pour défendre et représenter les droits de ses membres. Le travail des associations étudiantes est important pour faire avancer les revendications et demande une implication de la part de son comité exécutif, son conseil d’administration et aussi de ses membres. Ce travail peut sembler invisible aux yeux de certain.e.s, mais il est essentiel pour accomplir adéquatement la mission que l’AELIÉS s’est donnée.

LE COMITÉ EXÉCUTIF DE L’AELIÉS



Articles suggérés

Instances décisionnelles: Plusieurs postes à combler !
Nouvelles
Publié le 23 juillet 2021

Instances décisionnelles: Plusieurs postes à combler !

Postes ouverts sur nos comités, conseils et commissions!
Nouvelles
Publié le 23 juillet 2021

Postes ouverts sur nos comités, conseils et commissions!

Offre d'emploi: Attaché·e à l'exécutif
À la une
Publié le 19 juillet 2021

Offre d'emploi: Attaché·e à l'exécutif