Publié le 29 mars 2019

Appui au SCCCUL : La position de l’AELIÉS détaillée

Le 13 mars dernier, le Conseil d’administration de l’AELIÉS a voté en faveur d’un appui au Syndicat des chargées et chargés de cours de l’Université Laval (SCCCUL) dans leurs négociations avec l’Université Laval pour le renouvellement de leur convention collective. Cette résolution est survenue après une présentation de Mme Christine Gauthier, présidente du syndicat, devant les membres du CA présent-e-s.

Leur négociation afin d’en arriver à une nouvelle convention collective dure depuis deux ans et demi. En effet, le syndicat est sans contrat de travail depuis le 1er janvier 2017. Depuis cette date, les conditions de travail (incluant le salaire) des chargé-e-s de cours sont demeurées les mêmes. En tant que représentant-e-s de la population étudiante, nous trouvons inquiétant qu’une négociation s’étire sur une période de temps aussi longue et ceci nous fait craindre le pire pour la suite. Nous sommes d’avis qu’un conflit de travail (par le biais d’une grève ou d’un lock-out) serait dommageable pour les étudiant-e-s et nous encourageons ainsi les parties à trouver une entente le plus rapidement possible afin d’éviter une telle situation.

Notre appui se base d’abord sur la composition des membres du SCCCUL. Selon les chiffres présentés par le syndicat, ce serait environ 300 membres de l’AELIÉS qui seraient aussi chargé-e-s de cours, donc membres des deux organisations. Notre appui vise avant tout ces 300 membres dans l’obtention de meilleures conditions de travail. Aussi, notre appui est également motivé par le principe de solidarité intersyndicale entre les syndicats et les associations étudiantes. Traditionnellement et historiquement, ces deux types d’organisation se sont soutenus l’un et l’autre dans les enjeux et conflits les ayant affectés. Par exemple, la CSN, centrale syndicale dont fait partie le SCCCUL, a appuyé officiellement le mouvement étudiant lors des grèves de 2012. Plus récemment, le SCCCUL a aussi offert son appui et son support à l’AELIÉS dans la réalisation du projet de laissez-passer universitaire.

Or, nous trouvons important de mentionner que cet appui de l’AELIÉS envers le SCCCUL n’est pas inconditionnel. Nous surveillerons attentivement les résultats de la négociation en ce qui a trait à un enjeu bien particulier : la clause de réserve. Cette clause permet à l’Université Laval de donner des charges de cours à des étudiant-e-s aux cycles supérieurs en dehors de l’accréditation syndicale du SCCCUL. Elle a pour avantage d’offrir une plus grande flexibilité aux départements universitaires et il est ainsi plus facile pour l’étudiant-e d’obtenir une charge de cours. Le CA de l’AELIÉS s’est à cet effet positionné en faveur d’une augmentation du pourcentage réel d’étudiant-e-s qui peuvent bénéficier de cette clause. Le pourcentage réel d’étudiant-e-s qui bénéficie de cette clause ne doit pas être confondu avec le pourcentage que l’on retrouve dans la convention collective. En effet, la clause de réserve permet d’offrir des charges de cours non seulement aux étudiant-e-s mais aussi qu'à des professeur-e-s invité-e-s, à des professeur-e-s retraité-e-s, à des attaché-e-s de recherche, à des stagiaires postdoctoraux ainsi à des membres du personnel administratif.

Soyez assuré que l’AELIÉS communiquera avec vous les nouvelles vous concernant ainsi que les impacts que les négociations auront sur vos activités académiques. Nous vous inviterons aussi à participer aux mobilisations futures organisées par nos collègues du SCCCUL.

Nous vous invitons à poser vos questions sur ce sujet à Guillaume Plante, vice-président aux affaires externes de l’AELIÉS, à l’adresse suivante : externe@aelies.ulaval.ca

-Le comité exécutif

Articles suggérés

Conférence "Pour en savoir plus" et l'inclusion dans la campagne fédérale
Question de savoir à CHYZ 94,3
Publié le 8 octobre 2019

Conférence "Pour en savoir plus" et l'inclusion dans la campagne fédérale

Pour le retour du Programme Expérience Québécoise (PEQ)
À la une
Publié le 2 octobre 2019

Pour le retour du Programme Expérience Québécoise (PEQ)

L'environnement, l'enjeu de la campagne ? - Vote sans perdre connaissances
Question de savoir à CHYZ 94,3
Publié le 1 octobre 2019

L'environnement, l'enjeu de la campagne ? - Vote sans perdre connaissances