Publié le 24 février 2021

La communauté étudiante de l’Université Laval se mobilise pour un littoral citoyen

Plusieurs associations étudiantes appuient la démarche de la Table citoyenne Littoral Est qui entreprend sa propre campagne de réappropriation citoyenne du secteur Littoral Est en collaboration avec des associations étudiantes de l’Université Laval. Les premiers projets ont été présentés le 22 février dernier lors d’un événement de dévoilement. Les projets ont permis de repenser de façon innovante l’accès au fleuve à l’est du centre-ville dans une logique de réappropriation citoyenne. En passant par la régénérescence de la biodiversité, la création de parcs et la mobilité active, certaines équipes ont même proposé de transformer l’autoroute Dufferin-Montmorency en boulevard urbain. Les projets étudiant·es révèlent à la fois une vision citoyenne et le potentiel du secteur Littoral Est à un moment clé de son développement.

« Nous saluons cette initiative citoyenne et étudiante! De beaux projets ont émergé de cette soirée. L’ensemble des acteurs impliqués dans le projet devrait s’inspirer de cette vision collective, car les gens qui vivent dans ces quartiers ont le droit de dire ce qu’ils en veulent. C’est ce qui a été fait ce soir. », dit Louibert Meyer, vice-président aux affaires externes de l’AELIÉS.

L’Université Laval est l’un des partenaires principaux de la ZILE depuis ses débuts, mais à travers leurs associations, les 45 000 étudiant·es de l’Université Laval appuient le Plaidoyer pour un Littoral Est écologique, social et économique, un document de la Table citoyenne Littoral Est qui élabore des critères pour un développement qui prend en compte la population du secteur. En l’absence de consultations, les étudiant·es se sont joints à la Table citoyenne Littoral Est pour faire émerger une vision citoyenne du Littoral Est.

« Nous invitons l'Université Laval à remettre en question son implication dans l'actuel projet pour la Zone d’innovation Littoral Est. Plus particulièrement, son implication dans un projet qui évacue l'implication citoyenne de son processus de construction et de planification. Il s'agit d'une pratique d'aménagement qui va à l’encontre de ce qu'on nous enseigne au sein de notre programme » dit Anthony Cadoret, étudiant en aménagement du territoire et militant de La Planète s’invite à l’Université Laval.

Signataires:

Association des étudiantes et étudiants de Laval inscrits aux études supérieures (AELIÉS)

La Planète s’invite à l’Université Laval (LPSUL)

Regroupement des étudiant·es en Aménagement du territoire et développement régional - Université Laval (RÉATUL)

Association des étudiant·es en science sociale (AESS)

Regroupement des étudiant·es en sociologie à l'Université Laval (RÉSUL)

Association des étudiantes et étudiants en architecture de l'Université Laval (ASSÉTAR)

Articles suggérés

Instances décisionnelles: Plusieurs postes à combler !
Nouvelles
Publié le 23 juillet 2021

Instances décisionnelles: Plusieurs postes à combler !

Postes ouverts sur nos comités, conseils et commissions!
Nouvelles
Publié le 23 juillet 2021

Postes ouverts sur nos comités, conseils et commissions!

Offre d'emploi: Attaché·e à l'exécutif
À la une
Publié le 19 juillet 2021

Offre d'emploi: Attaché·e à l'exécutif